Un Zen Occidental Nantes

Les trois trésors

Publicités
Le Bouddhisme révère traditionnellement les trois «trésors» : le Bouddha, le Dharma, et le Sangha. :
  • Bouddha
    Bouddha fait référence au Bouddha Gautama, le fondateur du Bouddhisme. Il est né aux environs de l’année 463 avant notre ère, à la frontière de ce qui est aujourd’hui le Népal et l’Inde, fils d’un roi du clan des Çakya. Lorsqu’il avait 29 ans, il quitta le palais pour partir à la recherche du sens de la vie, et après de nombreuses années, alors qu’il avait 35 ou 36 ans, après avoir adopté une méthode simple de pratique physique qui équilibrait son corps et son esprit, il découvrit ce qu’il cherchait : que le monde n’existe qu’ici et maintenant, et que l’univers est splendide tel qu’il est.
    Pendant de nombreuses années, il enseigna à ses disciples cette pratique simple et ce qu’elle signifiait en tant que vérité essentielle que devraient connaître tous les êtres humains. Le Bouddha Gautama n’était pas un dieu, mais un homme. Et il a enseigné que nous pouvons tous revenir à notre état originel, qui est serein et paisible. Ses enseignements ne sont pas spirituels mais essentiellement humanistes ; grâce à cette simple pratique, nous pouvons tous atteindre notre perfection en tant qu’êtres humains.
  • Dharma
    Dharma fait référence autant aux enseignements du Bouddha Gautama qu’à la simple réalité ou vérité qui existe devant nous. Le Bouddha Gautama enseignait que le monde réel dans lequel nous existons en cet instant, n’est pas identique à nos pensées à son sujet, et pas identique non plus aux perceptions que nous en avons.
    Il dit que le monde réel auquel il s’était éveillé est différent de l’image abstraite que nous en avons, que nous trimballons partout et à laquelle nous nous référons constamment. Et il appela Dharma cette expérience réelle de «ce qui est ici et maintenant» : réalité ou vérité.

  • Sangha
    Le Bouddha Gautama a organisé ses disciples en moines, nonnes et laïcs des deux sexes, et cette structure a été perpétuée jusqu’à nos jours. Nous l’appelons le Sangha. C’est la famille bouddhiste.

 

Extrait de : Introduction au Bouddhisme et à la Pratique de Zazen de Gudô Nishijima Rôshi (1919 – 2014)

 

Les mains jointes
 Henri

Publicités

Publicités